L’Iran soutient l’huile

Untitled L’Iran soutient l’huile

 Le pétrole brut se dirige vers la seconde perte hebdomadaires sur fond de craintes que la crise de la dette s’aggrave en Europe va conduire à une récession qui, si elle atteint pourrait conduire à des conséquences désastreuses pour la demande et les prix du pétrole à l’avenir. Cependant, les prix ont résisté relativement bien à la lumière de l’aggravation constante de risques géographiques – politiques, liées à l’Iran. A appelé la France à imposer une interdiction européenne sur le pétrole iranien sur le dos d’intentions qui ne sont pas encore connues sur son programme nucléaire. Cela implique le risque d’une escalade des tensions entre l’Iran et le monde extérieur.

Contrôlée par l’Iran est déjà sur le détroit d’Ormuz, par lequel près d’un tiers du pétrole transporté par mer et provenant du Moyen-Orient, et peut survenir toute escalade des tensions ou d’influencer la suite des prix du pétrole à un pire moment pour les consommateurs de l’époque actuelle à la lumière de la crise économique.

Et la demande continue de pétrole et produits pétroliers, en particulier bilatéraux, notamment avec du diesel pour aller en Chine, au sein des niveaux sains, malgré les vents contraires de l’économie globale. Ceci est soutenu par la forme de la courbe descendante, où Brent s’échangeait au prix au comptant du pétrole a plus que le prix à terme. Et le soutien est actuellement dans la gamme de 105 à Brent avec la rupture de la portée d’au moins la capacité de s’orienter vers une fin de 100 $.

This entry was posted in Nouvelles Economie and tagged . Bookmark the permalink.
Share This Post:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *