L’Egypte de retour à l’index après la révolution

Untitled L’Egypte de retour à l’index après la révolution

Date de: Janvier 16, 2012
L’Egypte est tombé au centre de la 100 dans le monde dans l’Indice de liberté économique pour 2012, publié par la Fondation U. S. patrimoine et le Wall Street Journal, par rapport à sa position au cours de l’année précédente dans le contexte d’agitation politique et l’anarchie causée par le déclenchement de la révolution égyptienne.

Il a examiné le rapport de l’establishment américain que le printemps arabe «la prospérité ne se reflète pas sur les libertés économiques», soulignant que le niveau de liberté économique a diminué dans de nombreux pays de la région l’année dernière, en baisse pour évaluer la région à 59,9 points.

L’Egypte, est retombé après l’indice montre une mesure de la détérioration des conditions économiques, où j’ai obtenu 9,57 degrés par rapport 5,59 degrés au cours de l’année précédente. L’Indice de liberté économique se compose de dix sous-indices que la liberté mesure économique dans divers domaines, allant d’évaluation et entre zéro et 100 degrés, ce qui représente la note la plus élevée pour la liberté économique.

Le rapport attribue la baisse de l’indice de l’Egypte des libertés économiques pour le statut inférieur des droits de propriété intellectuelle d’environ 5 points à 35,1 points, à l’instabilité de la situation de la magistrature pendant la dernière période, résultant en un manque d’indépendance du système judiciaire en Égypte, en raison de l’assujettissement à la pression politique, en plus de la procédure judiciaire devenue beaucoup de temps pour une décision, ce qui conduit à ne se prononce pas sur les questions des droits de propriété intellectuelle.

Il a expliqué que l’élargissement du déficit de l’Egypte d’environ 8% du PIB et la dette publique s’élevant à 70% du produit intérieur brut, a causé la réduction de l’Egypte dans l’index d’évaluation des dépenses publiques d’environ 2,1 points, en hausse de 1,46 degrés.

Le gouvernement de Kamal al-annoncé lors de la dernière période pour les buts plan d’austérité qui soulèvent d’environ 83 milliards pendant l’exercice en cours, des mesures d’austérité et de la collecte des arriérés d’impôts, et des mesures sont conçues pour répondre à l’important déficit dans le budget de l’Etat devrait atteindre 106 milliards de livres, pas 6,8% du PIB.

This entry was posted in Nouvelles Economie and tagged . Bookmark the permalink.
Share This Post:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *